Découvrez toutes nos opportunités d'emploi!
Lecture – 5 min

Après le travail en présentiel et le télétravail pendant la pandémie, le travail en mode hybride constitue la nouvelle « norme ». Ce mode de travail engendre, une fois de plus, un changement à considérer et à intégrer pour les gestionnaires et leurs équipes. Lorsque l’on fait référence à cette récente réalité qui s’impose de plus en plus dans nos milieux professionnels, il s’agit de permettre aux employés d’alterner, selon des proportions identifiées par l’organisation, entre des moments de présence aux bureaux et des moments de travail à distance.

Les organisations font face aux questions suivantes :

  • Comment encadrer le travail dans ce contexte ?
  • Comment en tirer des bénéfices, tant pour les travailleurs que pour l’organisation ?

Afin de prendre des décisions réfléchies en la matière, comprendre les avantages et défis du travail en mode hybride peut être éclairant. Voici quelques constats :

 

Les avantages du mode hybride

  1. Le mode hybride inclut la possibilité de travailler de la maison, permettant à une majorité de travailleurs d’être plus efficaces vu la réduction des distractions. Ce mode de travail favorise la concentration pour les tâches qui nécessitent une réflexion approfondie.

  2. La flexibilité de choisir quand et où l’on souhaite travailler, sera-t-on plus efficace chez soi ou en présentiel? Ces options conviennent à plusieurs travailleurs et répondent au besoin grandissant de conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale. L’employé détermine où, quand et comment il réalisera ses tâches, en fonction de ses besoins et du niveau de collaboration nécessaire avec ses pairs.

  3. L’autonomie de choisir son mode de travail est un gage de confiance des employeurs envers les employés. Cette confiance joue un rôle non négligeable sur la motivation des travailleurs. Elle génère des niveaux de satisfaction et d’engagement plus élevés.

 

Les défis du mode hybride 

  1. Le mode de travail hybride est une source de stress et d’inconfort pour plusieurs travailleurs dont la vie a été perturbée par la pandémie. Pour eux, ce nouveau mode de travail signifie un autre changement à intégrer et l’obligation de changer une fois de plus leur façon de fonctionner. Qui dit changements dit « ambigüité », « complexité » et donc, sources de stress pour ces travailleurs.

  2. La « bonne recette » du mode hybride n’existe pas. Il n’y a pas de modèle unique pour le mode hybride. Les « recettes » en matière de mode hybride varieront d’une organisation à l’autre en fonction de différentes variables, par exemple : la nature du travail, le type d’organisation, les services ou produits à livrer, la valeur et la nécessité de la collaboration entre employés et départements. La question à se poser sera : qu’est-ce qu’on gagne et qu’est-ce qu’on perd dans la non-présence physique au bureau ?

  3. Différents modèles en la matière sont en cours d’exploration par les spécialistes. Actuellement, pour la majorité des organisations, il est difficile de naviguer efficacement entre le télétravail et le présentiel. C’est une source d’ambiguïté et de pression, autant pour les employés que pour les gestionnaires. Devoir s’adapter constamment est très demandant, mais cette transformation donnera lieu à de nouvelles formes d’organisation du travail.

 

Comment réfléchir à VOTRE recette du mode hybride ?

Comme mentionné plus haut, la solution résidera dans un équilibre à définir pour votre propre organisation. Une réflexion s’impose. Il est nécessaire d’explorer et de déterminer le format qui répond à vos besoins stratégiques, qui génère une efficience en matière de productivité de vos employés, et qui répond à l’écoute des besoins de vos talents. Vous avez avantage à vous pencher sur la question, car le mode hybride, s’il est bien géré, constitue un réel levier pour attirer et conserver vos talents en contexte de pénurie de main-d’œuvre.

Par ailleurs, certaines conditions gagnantes ont été observées en matière d’intégration du mode hybride. Voici quelques propositions à considérer :

  1. Dans votre réflexion, assurez-vous de réfléchir au « nous » et non au « je ». Trouvez la solution qui convient autant à l’organisation qu’aux travailleurs et à vos équipes de travail. Posez-vous la question : qu’est-ce qui sera bénéfique pour l’organisation, mais également pour nos travailleurs ? Dans la mesure du possible et selon votre culture organisationnelle, impliquez les employés dans la réflexion et la recherche de solutions.

  2. Une fois votre recette de travail en mode hybride établie, assurez-vous de bien la communiquer et de partager sa raison-être. Il s’agit de bien expliquer les avantages de ce type de recette pour le travailleur et pour l’organisation. En quoi répond-elle à des besoins organisationnels tout en répondant aux préoccupations des travailleurs ?

  3. Gérez efficacement ce changement. Nous l’avons mentionné, ce nouveau mode de travail est source d’inconforts et de stress pour certains. Pour tenir compte des besoins des gestionnaires comme de ceux des employés, une planification avec des plans de transitions facilitera l’intégration de votre mode hybride.

  4. Enfin, la formation de vos gestionnaires aux réalités de ce mode de travail sera essentielle. Selon des recherches, 81 % des Canadiens ont indiqué que leurs gestionnaires ont besoin d'une meilleure formation pour gérer efficacement ce mode de travail (étude réalisée par KPMG). Les gestionnaires connaissaient déjà le présentiel, ils maîtrisent de mieux en mieux le télétravail, mais la réalité hybride demeure moins bien comprise. Ils doivent développer de nouveaux réflexes et de nouveaux modes de gestion, en plus de devoir trouver des façons efficaces d’exercer un leadership mobilisateur. La formation de vos gestionnaires à votre recette du mode hybride sera la clé dans l’appropriation de ce nouveau mode de travail.

Enfin sachez que le mode hybride a été prouvé être le mode de travail le plus apprécié des travailleurs. Parmi les grands constats, la majorité des employés souhaitent avoir des occasions de se retrouver en présentiel, mais ils veulent aussi garder une part de moments en télétravail pour tous les bénéfices que celui-ci apporte. Il a été documenté que près de 77 % des Canadiens aiment l'idée d'un mode de travail hybride. (Étude de la firme-conseil KPMG).

Chez Bédard Ressources Humaines, nous souhaitons vous aider à implanter VOTRE recette de mode de travail hybride.

Afin d’obtenir davantage de renseignements sur nos Services-Conseils RH, nous vous invitons à communiquer avec Stéphane Pépin.

Partager l'article

Autres articles connexes

Les cinq clés d’un travail en mode hybride satisfaisant

31 janvier 2024
L’équilibre travail-vie personnelle est recherché par l’ensemble des travailleurs, toutes générations confondues. Le contexte de la pénurie de main-d'œuvre oblige les employeurs à offrir…
Les cinq clés d’un travail en mode hybride satisfaisant

Favoriser la résolution de problèmes au sein d’une équipe

18 janvier 2024
Rappelez-vous de vos travaux d’équipe au cégep ou à l’université, où le manque d’expérience vous confrontait à l’un des problèmes suivants : la répartition inégale des tâches, l’objectif…
Favoriser la résolution de problèmes au sein d’une équipe

Les difficultés en lien avec le recrutement

2 novembre 2023
Puisque le recrutement est l’une des activités importantes des ressources humaines et qu’il y a beaucoup à dire sur le sujet, nous vous proposons d’en faire le tour en trois différents…
Les difficultés en lien avec le recrutement